Exploiter les politiques de droit à la déconnexion

L'introduction de la nouvelle loi ontarienne sur le droit à la déconnexion permet aux fabricants de renforcer l'engagement, la motivation et la productivité sur leur lieu de travail. Voyons comment créer et mettre en œuvre des politiques de déconnexion efficaces.

News Featured Image

Récemment, l'EMC a organisé un événement pour sensibiliser les fabricants aux nouvelles lois ontariennes sur le droit à la déconnexion. Les recommandations présentées dans l'article suivant sont basées sur une discussion qui a eu lieu lors de cet événement. L'EMC encourage toujours les fabricants à consulter les organes législatifs appropriés pour confirmer les exigences en matière d'emploi avant de prendre des décisions administratives.

La loi ontarienne sur le droit à la déconnexion récemment adoptée incite les fabricants de tous les secteurs à réévaluer de manière significative la disponibilité de leurs employés en dehors des heures de travail. Les employeurs disposent d'un délai très court pour se conformer à ces nouvelles lois. En vertu de la réglementation provinciale, toutes les entreprises qui emploient plus de 25 travailleurs à temps plein doivent confirmer leurs politiques de droit à la déconnexion d'ici le 2 juin 2022, sous peine de graves répercussions juridiques. Bien que cette loi puisse sembler contraire à une productivité soutenue, les entreprises désireuses de renforcer la collaboration et l'engagement des employés peuvent utiliser les lois sur le droit à la déconnexion pour promouvoir la confiance, l'autonomie et la motivation au sein de leur main-d'œuvre. En élaborant des politiques efficaces de droit à la déconnexion adaptées aux besoins spécifiques de leurs installations, les dirigeants de l'industrie manufacturière peuvent favoriser une culture d'entreprise axée sur le respect mutuel et la responsabilité, en veillant à ce que tous les employés se sentent traités équitablement, reconnus et désireux de s'acquitter de leurs tâches.

Le premier obstacle à surmonter en matière de droit à la déconnexion pour de nombreuses entreprises est l'utilisation obligatoire de la technologie dans le cadre du travail. Les tâches de fabrication modernes exigent souvent des employés qu'ils accèdent à des informations numériques liées au travail et qu'ils y répondent à tout moment par le biais d'ordinateurs ou d'appareils mobiles. Comme les travailleurs peuvent recevoir ces informations à tout moment - y compris en dehors des heures de travail - il peut être difficile d'établir des barrières entre leurs activités personnelles et professionnelles, en particulier lorsqu'ils accèdent à du matériel lié au travail sur leur propre technologie. L'installation d'applications ou d'informations professionnelles sur l'appareil personnel d'un employé encourage souvent l'accomplissement de nombreuses tâches, ce qui conduit à l'épuisement et, dans le pire des cas, à une diminution de la fidélisation des travailleurs. Une solution simple à ce problème consiste à fournir aux employés une technologie appartenant à l'entreprise qui peut être utilisée exclusivement pour des activités professionnelles. Le fait de disposer d'un appareil dédié à un seul objectif permet aux travailleurs de définir des heures de début et de fin rigoureuses pour leurs efforts, ce qui évite les activités superflues et les désillusions.

L'un des concepts les plus importants à garder à l'esprit lorsque l'on envisage une nouvelle législation sur le droit à la déconnexion est que les lignes directrices définies par le ministère du Travail, de la Formation et du Développement des compétences de l'Ontario constituent une base pour le développement des droits des travailleurs. Alors que les entreprises continuent à développer et à mettre en œuvre leurs propres pratiques en matière de droit à la déconnexion, elles doivent adhérer aux principes suivants pour éviter de violer les normes provinciales. Le premier de ces principes est la clarté. Quelles que soient les politiques de droit à la déconnexion qu'ils choisissent d'établir, les employeurs sont tenus par la loi de présenter ces règles à leurs travailleurs avant leur mise en œuvre et de les garder constamment accessibles pour référence ultérieure. Le deuxième principe, la reconnaissance, est tout aussi essentiel : les travailleurs doivent confirmer qu'ils reconnaissent ces pratiques afin d'éliminer tout risque d'ambiguïté ou de malentendu. Ces règles sont nécessaires pour maintenir la confiance et la loyauté de la main-d'œuvre et garantir les droits des employés et des employeurs.

Bien que l'introduction, la définition et la mise en œuvre rapides des lois ontariennes sur le droit à la déconnexion puissent sembler déconcertantes pour les employeurs qui n'ont pas encore envisagé de telles pratiques, cette législation est essentielle pour maintenir la motivation des employés et offre aux chefs d'entreprise une excellente occasion d'améliorer la rétention des travailleurs. Les fabricants qui profitent de la possibilité de créer de nouvelles politiques adaptées aux besoins de leur propre main-d'œuvre découvriront une série d'avantages pour le moral des employés et seront en mesure de cultiver un environnement de travail propice à l'engagement, à la rapidité et à la productivité.

Pour en savoir plus sur les programmes offerts par EMC en français, veuillez nous contacter

Your email has been sent!

Your email has successfully been sent, we will get back to you as soon as possible!

Sign up for our newsletter
© EMC Canada 2024
Expertly made by BlackBean